2016/08/28

22e dimanche ordinaire



22e dimanche ordinaire

Année C

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14, 1a. 7-14

 

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi. Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place” ; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Jésus disait aussi à celui qui l’avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi te rendraient l’invitation et ce serait pour toi un don en retour. Au contraire, quand tu donnes une réception, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; heureux seras-tu, parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

_____

 

À l’époque de Jésus, un proverbe disait : Ne fais pas l’arrogant devant le roi et ne te tiens pas dans l’entourage des grands. Car mieux vaut qu’on te dise : monte ici, que de te voir humilié devant un notable. (1)

 

Prenant la parole, Jésus n’a pas l’intention de remodeler un proverbe connu de ses auditeurs ; il veut leur faire découvrir, à partir d’une parabole, comment être bien accueilli au repas des noces avec Dieu. Il invite ses auditeurs à se comporter en vue du repas éternel.

 

Qui s’élève sera abaissé.

 

Dans le royaume de Dieu, le statut social ne compte pas. Ce qui compte, c’est de vivre une relation amoureuse avec Celui qui a lavé les pieds de ses disciples. La personne qui a une relation avec Dieu doit reconnaître  Sa toute-puissance et Sa grandeur. Elle ne peut vouloir s’élever par elle-même à la dimension de l’infini. Elle ne peut pas faire naître l’énergie première de la démarche, qui est du ressort de Dieu.

 

Vouloir prendre la place de Dieu a été le péché d'Adam et ce geste a détruit la relation.

 

Qui s’abaisse sera élevé.

 

Qui que nous soyons, nous devons admettre avec humilité que l’invitation et l’introduction à la vie éternelle viennent de Dieu. C’est lui qui a pris l’initiative et qui continue son action. La personne qui accepte cet état de fait connaîtra le Royaume et sera élevée.

 

Au festin du Royaume de Dieu, tous ont une place, même les boiteux et les aveugles. Cette vision est contraire à la règle de l’exclusion qui existait à l’époque. C’est pourquoi l’on disait : les aveugles et les boiteux n’entreront pas dans le Temple. (2)

 

Or, le Christ est le Temple nouveau.

 

Avec Lui et par Lui, parmi les invités au festin, il n’y a plus d’exclusion. Les pauvres, les estropiés, les boiteux et les aveugles y ont une place. Tous et toutes ont accès à la Porte du Royaume.

C’est drôlement consolant pour nous, les boiteux de la paix et les aveugles de l’amour, d’entendre ces paroles du Seigneur.

 

Vous et moi, nous sommes les disciples du Christ et nous avons l’obligation de vivre en conformité avec cette vision du maître. C’est le principe même de notre foi.

 

Heureux et heureuses sommes-nous d'être les invités au repas du Seigneur, nous voyons l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, le péché de l’exclusion des autres.

Amen.

 

Bonne semaine,

André Sansfaçon, prêtre.

www.homelie.qc.ca

 

Notes :

1- Proverbes 25, 6-7

2- 2 Samuel 5,8

 

                                                              Commentaire de l’Oisillon

 

Cette homélie évoque le péché d'exclusion des autres.

Il est réconfortant de savoir que des églises ont ouvert leurs portes

à des familles étrangères dépourvues de tout statut social,

afin de leur éviter d'être exposées aux cruautés de leur pays d'origine.

Geste d'humanité, d'audacieuse générosité, de partage,

en conformité avec la vision du Christ...

 

 

Paruline à couronne rousse.

Niche au nord incognito, hiverne au sud.

Continent : Amérique 

 
 

Tous droits réservés 2014