2020/08/09


 

19e dimanche du temps ordinaire                                                               Année A

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu. 14, 22-33

 

Aussitôt après avoir nourri la foule dans le désert, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il se rendit dans la montagne, à l'écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.

La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire. Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils disaient : « C'est un fantôme », et la peur leur fit pousser des cris. Mais aussitôt Jésus leur parla :     

« Confiance ! C’est moi ; n'ayez pas peur ! »

Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur l'eau. » Jésus lui dit :

« Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.

Mais, voyant qu'il y avait du vent, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

______

 

La liturgie de ce jour nous présente des exemples de cheminements spirituels vers Dieu pour nous aider dans notre propre vie.

Le prophète Élie cherchait Dieu, mais il ne l’a pas découvert dans l’ouragan, le tremblement de terre ou le feu. Le Seigneur était dans le murmure d’une brise légère (1). Élie a reconnu Dieu dans la douceur, la paix et la vérité du vent léger et il se tint debout devant Dieu.

Le psalmiste va à la rencontre de Dieu dans une prière toute simple. Il dit : Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut (2). 

 

L’apôtre Paul vit une tristesse intérieure parce que son message n’est pas bien reçu par ses frères de race, les Juifs. Malgré cette difficulté, il continue de proclamer que le Christ est au-dessus de tout (3).

 

Au temps de Jésus, la mer était un signe de ténèbres et de mal.

 

Il était tard dans la nuit, il y avait de forts vents… des vents contraires et Pierre était dans une barque, ballottée par les vagues. Il était craintif et tout à coup… Il voit quelqu’un qui marche sur les eaux. Il croit au fantôme. Mais non, c’est Jésus qui marche sur la mer, c’est Jésus, son maître, qui vainc le mal et les ténèbres.

 

Pierre voulait, à la suite de Jésus, vaincre le mal et les ténèbres. Il a essayé de marcher sur la mer et il a coulé. Pierre a donc compris qu’il ne pouvait, sans l’aide de Jésus, marcher sur la mer. Il ne pouvait pas vaincre le mal et les ténèbres sans référence à Jésus. Il fallait qu’il soit au même joug que le Christ pour vaincre le mal.

 

Et c’est pourquoi nous voyons que Pierre et les disciples se prosternent et reconnaissent Jésus comme fils de Dieu, vainqueur du mal. Avec Lui, ils pourront vivre le bien et construire le Royaume. Ils deviendront justes ou saints par l’action du Seigneur en eux.

 

Pour vous et moi, il y a plusieurs sentiers qui mènent à Dieu.

 

Élie se tint debout devant Dieu.

Le psalmiste demanda, avec ses frères, l’amour de Dieu.

Paul marcha avec le Christ, malgré sa grande tristesse

Pierre cria : Seigneur, sauve-moi.

Les disciples se prosternent.

 

Esprit Saint, éclaire-nous.

Amen.

 

1 - Premier livre des Rois. 19,9 -13 – 1re lecture.

2 - psaume 84 de la messe.

3 - Lettre de Paul aux Romains 9,1 -5 – 2e lecture.

 

Bon dimanche et bonne semaine,

André Sansfaçon, prêtre.

homelie.qc.ca

Commentaire

 

Cette homélie nous fait mieux comprendre à quel point les sentiers qui mènent à Dieu peuvent être différents.

Même Pierre a douté, puis il a lancé une prière du fond du cœur, et il a été sauvé.

Lorsque nous sommes torturés par le doute ou par la peur, lançons au Christ un appel du fond du cœur, Il nous tendra la main...

 

Lien pour la vidéo du dimanche
 

 
 

Tous droits réservés 2014