Homélies

2018/04/08

2e dimanche de Pâques

 

2e dimanche de Pâques

                ou

Dimanche de la Miséricorde Divine

 

Année B

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20, 19-31

C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.

Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »

Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit :

« Recevez l'Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Or, l'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n'était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient :

« Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d'autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

 

_______

 

La peur les habitait

 

Les parents de l’aveugle-né que Jésus avait guéri avaient eu peur des juifs, car ces derniers avaient décidé d’exclure de la synagogue tous ceux qui déclareraient que Jésus est le Messie (1).

 

La rumeur circule à Jérusalem que Jésus est ressuscité et que Marie de Magdala l’a vu. Les apôtres se rassemblent avec la Mère et les disciples de Jésus. Ils prient Dieu et écoutent le récit de la rencontre de Marie de Magdala au tombeau. Elle leur témoigne que Jésus est ressuscité.

 

Les apôtres avaient bien barré les portes du lieu, car ils avaient peur des juifs. Jésus vint, et il était au milieu d’eux.

 

Thomas, moins peureux que les autres, est sans doute allé faire des provisions pour le groupe. À son retour, il a droit au récit de la visite du Maître. Celui-ci leur avait annoncé la Paix, non pas celle qui s’estompe avec les années, mais la paix consécutive à l’amour. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie (2).

 

Ce don du Seigneur produit, au cœur de l’être humain, une paix qui se transforme en béatitude. Voilà ce que produit l’amour de Dieu. En effet, la certitude d’être aimé parfaitement de Dieu engendre l’extase. Le Seigneur est ma force et le Dieu de mon salut (3).

 

Au tout début, lorsque rien n’existait, Dieu insuffla dans les narines de l’homme le souffle de vie et l’homme devient un être vivant (4). C’était la première création et tout au long de l’histoire humaine, Dieu s’est fait proche des humains pour leur rappeler son amour créateur. Il a donné la vie au peuple qui habite la terre et le souffle à ceux qui la parcourent (5).

 

Rien ne brisera la vie et de mort il n’y en aura plus, car le Christ l’a vaincue. Il est ressuscité. Il est la vie et, en répandant son souffle sur les apôtres et les disciples, il leur communique la vie qui ne meurt pas. La première création a eu lieu, la deuxième s’est manifestée. Recevez l’Esprit Saint.

 

Lorsque la personne ouvre son cœur et accueille Dieu, elle reçoit la force de l’amour. Alors, elle devient capable de pardon à son tour. Tout homme à qui vous remettez ses péchés, ils lui sont remis. Mais lorsque la personne faiblit et qu’elle veut maintenir les péchés des autres, elle doit entendre à nouveau cette voix du Christ qui disait : Père pardonne-leur. Car, autrement les péchés seront maintenus entre les humains.

 

Le pardon de Dieu passe aussi par nous auprès de nos sœurs et de nos frères. C’est une grande responsabilité que le Christ nous confie. Dans notre faiblesse, demandons à nouveau l’Esprit Saint afin de vivre le pardon et communiquer la vie.

 

Le Christ a offert à Thomas la paix et sa personne. Mets ta main dans mon côté. L’apôtre a bien reconnu son Seigneur ressuscité et la vérité de la parole qu’il avait dite : Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviendrai vers vous (6).  

 

Forts de l’amour du Fils et du Père et imbus de l’Esprit Saint, les apôtres et les disciples partirent annoncer le Christ ressuscité dans toutes les régions connues à l’époque. Et, depuis ce jour, ceux et celles qui croient que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, témoignent et proclament, comme Thomas, mon Seigneur et mon Dieu.

 

Amen.

 

Notes :

1-   Jean 9,22

2-   Jean 15,13

3-    Isaïe 12,2

4-    Genèse 2,7

5-    Isaïe 42,5.

6-   Jean 14,18

 

 

Bon dimanche

André Sansfaçon, prêtre.

www.homelie.qc.ca

                          

                              Commentaire


Que la certitude d'être aimé de Dieu apporte dans notre vie
la paix de l'âme,
cette paix qui permet l'ouverture à l'autre,
l'acceptation des différences,
même dans la façon de manifester son attachement.
Ce n'est pas parce que la voix est enrouée qu'il n'y a pas de message.
Il est des silences qui sont des cris muets.

 

                                            

 
Retour aux archives
 

Tous droits réservés 2014